anachronisme


anachronisme

anachronisme [ anakrɔnism ] n. m.
• 1625; de ana- et gr. khronos « temps »
1Confusion de dates, attribution à une époque de ce qui appartient à une autre. parachronisme. Anachronismes dans le décor et les costumes de théâtre.
2Par ext. Caractère de ce qui est anachronique, périmé; chose, usage, imitation anachronique. survivance.

anachronisme nom masculin Erreur qui consiste à ne pas remettre un événement à sa date ou dans son époque ; confusion entre des époques différentes. Mœurs aujourd'hui périmées ; ce qui appartient à un autre âge : Le port du monocle est un anachronisme.anachronisme (difficultés) nom masculin Prononciation Anachronisme[&ph85;&ph98;&ph85;&ph95;ʀɔ&ph98;&ph93;&ph103;&ph97;],avec le son k comme dans chronomètre. Sens Ne pas confondre ces deux mots. 1. Anachronisme = erreur qui fait placer un événement avant ou après sa date, confusion entre des époques différentes. Un film historique plein d'anachronismes. 2. Archaïsme = tournure, mot anciens qu'on emploie alors qu'ils ne sont plus en usage (par plaisanterie, pour obtenir un effet de style, etc.). Moult est un archaïsme qui signifie « beaucoup ».

anachronisme
n. m.
d1./d Faute contre la chronologie; attribution à une époque d'usages, de notions, de pratiques qu'elle n'a pas connus. Représenter un Amérindien du XVIIIe s. sur une motoneige est un anachronisme.
d2./d Usage suranné, désuet.
|| Caractère de ce qui est anachronique.

⇒ANACHRONISME, subst. masc.
A.— Action de placer un fait, un usage, un personnage, etc. dans une époque autre que l'époque à laquelle ils appartiennent ou conviennent réellement; fait, usage, personnage ainsi placé.
1. [L'anachronisme peut être dû à une erreur, à une ignorance ou à une tradition] :
1. L'auteur qui veut composer un tel ouvrage doit se transporter en entier dans le siècle et dans les mœurs des personnages qu'il représente, et l'on auroit raison de critiquer plus sévèrement un anachronisme dans les sentiments et dans les pensées que dans les dates.
G. DE STAËL, De l'Allemagne, t. 2, 1810, pp. 286-287.
2. Et qui a substitué au vieil autel gothique, splendidement encombré de châsses et de reliquaires, ce lourd sarcophage de marbre à tête d'anges et à nuages, lequel semble un échantillon dépareillé du Val-de-Grâce ou des Invalides? Qui a bêtement scellé ce lourd anachronisme de pierre dans le pavé carlovingien de Hercandus?
V. HUGO, Notre-Dame de Paris, 1832, p. 128.
3. Dans les costumes [du Christ porté au tombeau] on relèverait plus d'un anachronisme, et tel vêtement semble sortir de la garde-robe des doges...
T. GAUTIER, Le Guide de l'amateur au Musée du Louvre, 1872, p. 49.
Rem. Syntagmes rencontrés anachronisme historique (É. DURKHEIM, De la Division du travail social, préf., 1893, p. XI), anachronisme de costume (LITTRÉ), de langage (DG).
2. [L'anachronisme peut être volontaire, notamment pour des raisons esthétiques] :
4. Pour faire passer sous les yeux de Chactas les hommes illustres du grand siècle, j'ai quelquefois été obligé de serrer les temps, de grouper ensemble des hommes qui n'ont pas vécu tout-à-fait ensemble, mais qui se sont succédé dans la suite d'un long règne. Personne ne me reprochera sans doute ces légers anachronismes, que je devois pourtant faire remarquer ici.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, p. 105.
Rem. 1. On a parfois opposé l'anachronisme au parachronisme. Dans ce système, ,,l'anachronisme place un fait avant sa date, le parachronisme le place après; mais comme ce dernier mot est peu usité, le premier s'emploie généralement pour toute erreur de chronologie`` (BESCH. 1845). Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e mentionnent les termes prochronisme (« fait placé avant sa date ») et parachronisme (« fait placé après sa date »); dans ce système anachronisme a le sens gén. d',,erreur dans la supputation des temps`` et a pour synon. métachronisme (ce dernier signifiant exactement « déplacement de temps »). Ces systèmes n'ont pas vécu. 2. La rhét. mod. oppose parfois l'anachronisme progressif (ou prochronisme : Christophe Colomb parlant dans un porte-voix) à l'anachronisme régressif (ou parachronisme : Londres traversé en carrosse au XXe s.) (cf. MORIER 1961).
P. ext., domaine de la psychol. individuelle ou coll. Décalage entre le moment où survient un fait et le moment où il devrait ou aurait dû se produire; ce fait ainsi survenu :
5. ... et ainsi, dans un désir fou de me précipiter dans ses bras, ce n'était qu'à l'instant — plus d'une année après son enterrement, à cause de cet anachronisme qui empêche si souvent le calendrier des faits de coïncider avec celui des sentiments — que je venais d'apprendre [réellement] qu'elle était morte.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 756.
6. Mais nous découvrons aujourd'hui que la délivrance de Paris fut comme un anachronisme, une préfiguration de la victoire, en pleine guerre, et lorsque le pire de l'épreuve nous demeure peut-être inconnu. Le temps n'est pas encore venu de ces marches triomphales.
F. MAURIAC, Le Bâillon dénoué, 1945, p. 415.
7. Que nous arrivions prématurément, pro kairou, ou après coup, comme les pompiers, dans les deux cas notre intervention est intempestive, c'est-à-dire « à contre-temps » : il y a en effet mille manières d'intervenir hors de saison, l'anachronisme ou dyschronisme étant le régime normal, le dissonant régime de toute symbiose; l'anachronisme ne consiste-t-il pas dans le décalage des métronomies désaccordées et par suite discordantes, et dans la cacophonie qui en résulte?
V. JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 118.
B.— Péj. ou iron.
1. Objet, usage reflétant une époque révolue, en retard sur son temps :
8. Un autocar, bourré de monde à l'accoutumée, nous démasque brusquement la plus étrange des voitures que nous ayons rencontrées, et nous avons pu constater par la suite qu'elle n'était pas la seule de son espèce : la route d'Espagne est pleine de ces anachronismes.
A. T'SERSTEVENS, L'Itinéraire espagnol, 1933, p. 263.
2. Personne dont le genre de vie, le mode de pensée ou de sentir, est en retard sur ses contemporains :
9. À onze heures, je m'amène ici pour leur servir leur déjeuner, au bureau... toujours du froid, pas même de fricot à faire, juste le café... une vraie rentière!
ARMAND. — Non, ma vieille Léo. Je vais vous dire ce que vous êtes : un admirable anachronisme!
LÉOPOLDINE. — Si vous commencez vos gros mots, je m'en vas.
R. MARTIN DU GARD, Un Taciturne, 1932, I, 2, p. 1248.
10. La génération qui vient a une tâche écrasante devant elle. On va repartir à zéro. C'est hallucinant, et il faut avoir quinze ans, pour se sentir à l'aise dans ces décombres! Nous sommes des survivants, des « anachronismes ». Encombrés de vieux concepts; pareils à des gardiens de musée dans leurs antiquailles.
R. MARTIN DU GARD, Souvenirs autobiographiques et littéraires, 1955, pp. CXXV-CXXVI.
Prononc. :[]. Enq. ://.
Étymol. ET HIST. — 1. 1625 « confusion de dates » (NAUDÉ, Apologie pour les grands hommes, 171, Delb. ds QUEM. : Ces deux personnages n'ont été contemporains que par une figure d'Anachronisme); 1694 (Ac. : Anachronisme. Erreur contre la chronologie); 2. en partic. 1680 (RICH. Anachronisme : Faute contre la cronologie, qui consiste à faire vivre une personne long-tems avant qu'elle a été au monde); 1835 (Ac. : Anachronisme. Il se dit principalement de la faute qui consiste à placer un fait, un événement avant sa date).
Composé du préf. gr. - « en haut, en remontant, ou pêle-mêle » et de « temps »; suff. -isme.
STAT. — Fréq. abs. litt. :116.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — BOUILLET 1859. — COLIN 1971. — DAGN. 1965. — DAIRE 1759. — DUP. 1961. — MORIER 1961. — PRÉV. 1755. — THOMAS 1956.

anachronisme [anakʀɔnism] n. m.
ÉTYM. 1625; de ana- « en arrière », grec khronos « temps » et suff. -isme.
1 Confusion de dates, attribution à une époque de ce qui appartient à une autre. Métachronisme, parachronisme, prochronisme. || En faisant dire à Charlemagne « Tu rêves comme un clerc en Sorbonne », Hugo a commis un anachronisme. || Anachronismes dans le décor et les costumes de théâtre. || Virgile s'est permis un anachronisme en supposant Énée contemporain de Didon (Académie).
1 Pour éviter les anachronismes, cette erreur qui fait confondre les temps.
Bossuet, Hist., Préface, in Littré.
2 On connaît l'heureux anachronisme de l'Énéide; tel est le privilège du génie, que les malheurs de Didon sont devenus une partie de la gloire de Carthage.
Chateaubriand, Itinéraire …, II, 125.
REM. Étymologiquement, l'anachronisme ne concerne que les confusions entre des éléments plus récents et une époque plus ancienne (ana- : « en arrière »); mais le mot désigne depuis le XVIIe s. (→ ci-dessus cit. 1) tous les parachronismes.
2 Littér. Décalage dans le temps.
3 Bonaparte avait voulu que les hommes de la Révolution ne parussent à la cour qu'en habit habillé, l'épée au côté (…) Ce calque froid, cet anachronisme (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 208.
4 Il est utile de faire remarquer l'anachronisme que l'on commet en attribuant nos succès à nos énormités; ils furent obtenus avant et après le règne de la Terreur; donc la Terreur ne fut pour rien dans la domination de nos armes.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, L, I, p. 80.
5 (…) et ainsi, dans un désir fou de me précipiter dans ses bras, ce n'était qu'à l'instant — plus d'une année après son enterrement, à cause de cet anachronisme qui empêche si souvent le calendrier des faits de coïncider avec celui des sentiments — que je venais d'apprendre (réellement) qu'elle était morte.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. I, p. 213.
3 Par ext. Caractère de ce qui est anachronique (2.), périmé, désuet; chose, usage, imitation anachronique. Survivance. || L'anachronisme de sa pensée politique.
4 (Un, des anachronismes). Élément anachronique. || Les anachronismes dans un tableau. || « Sentimental » est un anachronisme, dans un roman qui se passe au dix-septième siècle.
6 Il y avait là un parfum d'ancienneté, d'éloignement dans le temps et l'espace, à quoi la famille Anglade était sensible comme à un poétique anachronisme.
Jean-Louis Curtis, le Roseau pensant, p. 98.
DÉR. Anachronique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anachronisme — ANACHRONISME. sub. m. Faute contre la Chronologie. On accuse Virgile d avoir fait un anachronisme, en faisant Énée et Didon contemporains …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Anachronisme — Un anachronisme (du grec, ana : en arrière, chronos : le temps) dans une œuvre artistique ou littéraire est une erreur qui consiste à placer un concept ou un outil inexistant à l époque illustrée par l œuvre. Sommaire 1 Anachronisme… …   Wikipédia en Français

  • anachronisme — (a na kro ni sm ) s. m. Faute contre la chronologie. •   Pour éviter les anachronismes, cette erreur qui fait confondre les temps, BOSSUET Hist. Préf.. •   On connaît l heureux anachronisme de l Énéide ; tel est le privilége du génie, que les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • anachronisme — I. ANACHRONISME. s. m. Erreur contre la cronologie, faute dans la supputation des temps. Il y a un grand anachronisme dans ce Poëme. Cet Auteur est sujet à faire des anachronismes. II. Anachronisme. s. m. Faute contre la Chronologie. On accuse… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ANACHRONISME — s. m. (CH se prononce comme K.) Faute contre la chronologie. Il se dit principalement de La faute qui consiste à placer un fait, un événement avant sa date. Virgile s est permis un anachronisme en supposant Énée contemporain de Didon. L erreur… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANACHRONISME — n. m. Faute contre la chronologie. Virgile s’est permis un anachronisme en supposant énée contemporain de Didon. Il se dit, par extension, de Toute erreur qui consiste à attribuer des usages, des idées, etc., aux hommes d’une époque où ces idées …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • anachronisme — nm., chose anachronisme dépassée // démodée // vieux jeu: anakronismo (Albanais.001) ; kâkrê passâ d mouda <qc. passée de mode> (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Erreur chronologique — Anachronisme Un anachronisme (du grec, ana : en arrière, chronos : le temps) dans une oeuvre artistique ou littéraire est une erreur qui consiste à placer un concept ou un outil inexistant à l époque illustrée par l oeuvre. Exemple:… …   Wikipédia en Français

  • Good Morning England — Données clés Titre québécois Radio Pirate Titre original The Boat That Rocked Réalisation Richard Curtis Scénario Richard Curtis Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • anachronique — [ anakrɔnik ] adj. • 1866; de anachronisme 1 ♦ Entaché d anachronisme. 2 ♦ Par ext. Qui est déplacé à son époque, qui est d un autre âge. « L individualisme de l artisan ou du paysan apparaît de plus en plus anachronique » (Siegfried). « les… …   Encyclopédie Universelle